Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par les-inedits-du-lycee

Le programme Erasmus, levier majeur de citoyenneté européenne, fête ses 30 ans cette année et s’ouvre à de nouveaux publics tels que les apprentis ou les lycéens professionnels, notre lycée a communiqué son expérience sur le site de l'enseignement catholique.

 

À Saint-Charles, à Chalon-sur-Saône, c’est le lycée professionnel qui sert de tête de pont aux mobilités Érasmus. Le 17 mars prochain, à l’occasion des portes-ouvertes de l’établissement, une soirée européenne réunira la cinquantaine d’élèves et d’anciens élèves ayant effectué une mobilité de quatre semaines en Suède depuis 2012, soit l’équivalent de leur stage professionnel plus une semaine en établissement scolaire et à la découverte de la ville de Stockholm.

Ce sont ces élèves qui ont relancé les échanges internationaux initiés voilà vingt ans avec la Grande-Bretagne, mais qui s’étaient essoufflés. À la faveur d’un séjour d’étude Erasmus + enseignants, un nouveau partenariat s’est en effet noué avec un lycée professionnel suédois proposant lui aussi des filières des Métiers de l’esthétique et des Services aux personnes. « Les bénéfices en termes de progrès linguistiques –l’anglais étant la langue de communication pour les élèves en mobilité- mais aussi d’estime de soi, de motivation, et d’ouverture d’esprit pour des élèves ayant souvent vécu des parcours de collège compliqués est véritablement spectaculaire », souligne Jean-Christophe Dubuis, directeur adjoint du lycée professionnel.

Il se félicite de l’intégration des mobilité professionnelles dans un programme commun Erasmus + qui apporte un gain de lisibilité à ces expériences autrefois effectuées dans le cadre du programme Léonardo, moins prestigieux et mal identifié des employeurs : « Que le stage Erasmus puisse compter comme expérience professionnelle présentée au bac permet d’organiser une mobilité longue et pleinement reconnue. De plus, la nouvelle épreuve mobilité introduite au bac pro, facultative mais affichant un coefficient 2, valorise encore cette expérience », se félicite Jean-Christophe Dubuis.

François-Michel Pardon, chef d’établissement et coordinateur de l’ensemble scolaire confirme : « Comme nous le rappelle Guy Le Boterf, la compétence c’est savoir agir et inter-agir en situation : alors quoi de plus naturel que de mettre nos jeunes en situation réelle, pour développer leurs talents dans un contexte professionnel inédit ?  Et le fait que ce soit les élèves de voie professionnelle qui investissent ce terrain d’ouverture à l'international constitue un signal fort pour la réussite de tous au sein du lycée, qui accueille aussi plus de 400 élèves dans les voies générales et technologiques ».

Les bienfaits de cette mobilité ont conquis quatre autres enseignants du lycée professionnel qui sont venus renforcer le comité de pilotage. Cela permet d’envisager une extension du dispositif aux filières commerce et gestion administration. L’obtention récente de la charte Erasmus + pour les BTS ouvre aussi des perspectives prometteuses. En effet, l’unique expérience de mobilité longue de deux mois effectuée par deux jeunes de BTS en 2013 leur a ouvert les portes de l’école d’une grande marque de cosmétique démontrant l’intérêt des employeurs pour ce programme, gage d’un bon niveau linguistique.

 

Pour voir l'article sur le site.